Création du GIEC

Publié le par Jean-Pierre

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) — en anglais IPCC pour Intergovernmental Panel on Climate Change — est un organisme intergouvernemental, ouvert à tous les pays membres de l'ONU. Il « a pour mission d’évaluer, sans parti-pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au réchauffement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents. Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue ».

 

Le GIEC a été créé en novembre 19881, à la demande du G72, par deux organismes de l’ONU : l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE)3.

La décision du G7 avait été prise sous la pression de Ronald Reagan et Margaret Thatcher, afin d'empêcher une agence de l’ONU, soupçonnée de militantisme écologique, de mettre la main sur l’expertise climatique4.

Le CO2 accuse le lobby nucléaire de mensonge

 

Catastrophe nucléaire de Tchernobyl 26 Avril 1986

Fondation du GIEC Novembre 1988

Après quelques jours, plusieurs commandes et options de constructions de centrales nucléaires fures stoppées. Le lobby nucléaire a pris peur.

Leurs principaux concurrents les autres types de centrales thermiques allaient enlever les marchés de nouvelles constructions de centrales électriques.

Que faire ? Jeter le discrédit sur eux quitte à mentir.

Après une concertation de ces menteurs ils recrutères des lobbyistes pour parcourir le monde afin de persuader les différents gouvernements qu’il fallais réagir au réchauffement climatique.

Le GIEC a donc été créé en novembre 1988, des ingénieurs furent embauchés mais dans les premiers six mois ceux qui n’acceptaient pas d’accuser le CO2 furent licenciés.

Nous en France nous avons eu le droit d’avoir le vice président du GIEC monsieur Jean Jouzel directeur au Commissariat à l'Energie Atomique.

Ce monsieur participe à de nombreuses émissions télévisées en présences de journalistes mais jamais de scientifique.

Affirment des contres vérités reprises en cœur par notre écologiste de service Nicolas Hulot.

 

Le Lobby du nucléaire se prononce : GIEC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article