Empreinte carbone

Publié le par Jean-Pierre

Responsable des taxes sur l’empreinte carbone.

 

Cet homme Jean Jouzel fait parti des responsables de la fausse information sur la responsabilité du CO2 dans le réchauffement climatique.

 

Ancien vice président du GIEC et en même temps directeur au CEA (Commissariat à l’énergie atomique)

 

Il était donc Juge et parti, et aucun homme politique ou journaliste n’a relevé cette anomalie.

Après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl  il fallait jeter une responsabilité sur les autres centrales thermiques, quitte à mentir et plus le mensonge est gros mieux il passe.

 

Et puis qu’elle aubaine pour nos politiques créer une taxe pour sauver la planète.

 

Mais sur 193 états dans le monde seulement 12 taxent l’empreinte carbone, et beaucoup de producteurs de CO2 en sont exonéré, bien sur pas l’utilisateur de son automobile pour aller travailler, mais par exemple les avions sur les vols internationaux ne paye aucune taxe, les énormes navires trans-containers ou navires de croisières en sont exonérés alors qu’ils brûlent du fioul lourd extrêmement toxique.

 

Messieurs d’EELV, WWF et autres organisations ouvrez les yeux, l’atmosphère terrestre contient 4 molécules de CO2 dans 10000 molécules d’air, la planète Mars avec 25 fois plus de molécules de CO2 à un effet de serre négligeable car elle voie sa température passer de 20°C à – 60°c en quelques minutes à son couché de soleil.

Question posé APM (Mesure de l'effet de serre sur la planète Mars)

Réponse de Monsieur Richard Heidmann:

Aujourd'hui la pression atmosphérique est beaucoup trop faible pour avoir un effet  marquant, bien qu'elle soit composée à 95% de CO2.

C'est ce qui explique les grandes variations de température entre le jour et la nuit.

Cet homme Jean Jouzel vous l’avez vu souvent sur votre écran de téléviseur toujours en face d’un journaliste car il refuse la présence d’un scientifique qui pourrait lui poser des questions embarrassantes.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article