Emballement de l'effet de serre

Publié le par Jean-Pierre

Depuis 1980 nous somme entrée dans une augmentation exponentielle de température de l’hémisphère nord.

Cette augmentation n’est pas de la responsabilité du dioxyde de carbone comme essais de nous le faire croire le GIEC et autres organismes inféodés au lobby nucléaire mais au taux d’humidité de l’air.

Certes, l’apport de vapeur d’eau produite par les centrales électriques peut- être jugé négligeable, quoique nettement supérieur au dioxyde de carbone mais simplement aux faits suivant.

 

Augmentation du rayonnement solaire.

 

Diminution de la couverture nuageuse car l’augmentation du champ magnétique solaire déviant le rayonnement cosmique contribue moins à la formation des nuages.

 

 L’augmentation du volumes des masses d’eau du à la fonte des glaces et à la dilatation de l’eau se réchauffant augmente la surface totale d’évaporation de celle-ci.

 

Ces trois phénomènes entraînant une petite augmentation de la température augmente l’évaporation d’eau celle-ci créant plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère ce qui entraîne une augmentation de l’effet de serre.

Et cela continuera  jusqu’à la saturation de l’air en vapeur d’eau.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article